Une vente de particulier à particulier n’est pas toujours facile. Vous pouvez rapidement vous sentir débordé. N’hésitez pas à vous reposer sur l’expérience d’un professionnel. Pour ce faire, contactez une agence de qualité près de chez vous pour signer un mandat exclusif. C’est réglé ! Votre vente est entre de bonnes mains ! Dans ce scénario, une question importante subsiste : qui est en charge des frais d’agence immobilière ?

Que représentent les frais d’agence immobilière ?

Une vente immobilière repose sur des formalités. Faire appel à un professionnel pour organiser une transaction, notamment par la signature d’un mandat de vente, nécessite la rémunération du service rendu. Ce principe est identique à la façon dont vous payer l’artisan plombier qui a réussi à réparer votre tuyauterie.

On définit les frais d’agence immobilière par les honoraires versés à un intermédiaire (agent immobilier, agent commercial ou mandataire) en échange d’un service. Ce service s’explique par un certain nombre d’actions favorisant le processus de vente, comme la préparation ou les dernières démarches de la vente. Qui doit prendre en charge les frais d’agence immobilière?

Sachez que les honoraires fluctuent en fonction de l’agence et de la transaction. Les professionnels sont libres de proposer les honoraires qu’ils souhaitent. Néanmoins, le barème doit être clairement indiqué en agence ou sur le site internet. Notez que les honoraires n’ont rien à voir avec les frais de notaire. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire notre article sur le rôle du notaire. Mais alors, frais d’agence immobilière pour l’acheteur ou le vendeur ?

Première option : les frais d’agence à la charge du vendeur 

Auparavant, les professionnels pouvaient afficher les prix des biens « net vendeur » ou non. Les acheteurs potentiels ne voyaient qu’un seul prix, disons par exemple 200 000 euros. Ils ne savaient pas si ce tarif incluait les frais d’agence à la charge du vendeur. La technique consistait alors pour le vendeur à demander à son agent immobilier une certaine somme « net vendeur » en lui donnant le droit d’y ajouter le montant des frais. Ainsi, il n’avait pas à retrancher la somme de son gain : l’acheteur était celui qui payait. 

Interior of modern room with comfortable sofa and houseplants

Depuis la loi ALUR, les professionnels sont dans l’obligation d’afficher les deux prix. Le « net vendeur » et le prix « HAI » pour les honoraires d’agence inclus. L’acheteur est donc capable d’intégrer dans son prix le poids des frais d’agence immobilière à Angers. Par exemple, si le bien est vendu à 200 000 avec 10 000 euros d’honoraires, le vendeur touchera 190 000 euros. 

Si vous souhaitez plus d’information, vous pouvez nous contactez via notre site internet L’Adresse Anjou-Maine.