Lorsque vous contractez un crédit immobilier pour acquérir un logement, vous êtes dans l’obligation de souscrire une assurance. De cette façon, la banque se protège contre d’éventuels aléas qui pourraient vous empêcher de rembourser vos mensualités. Voici 5 choses à savoir pour souscrire une assurance emprunteur à dans les meilleures conditions.

1. Comment fonctionne l’assurance emprunteur?

Cette assurance, que l’on appelle aussi assurance prêt immobilier, sert de protection à l’établissement bancaire qui vous accorde un crédit. Elle intervient en cas d’accident ou encore perte d’emploi, et prend le relais dans le remboursement de vos mensualités.

Une telle assurance protège la banque mais aussi l’emprunteur et sa famille puisque le remboursement, qu’il soit total ou partiel, est garanti. Ceci s’applique même si l’emprunteur décède et évite donc à la famille de devoir rembourser le prêt. C’est la raison pour laquelle souscrire une assurance emprunteur à Angers est indispensable.

2. Devez-vous obligatoirement souscrire cette assurance ?

D’un point de vue juridique, rien ne vous oblige à contracter une assurance. En revanche, les banques l’imposent et se permettent de refuser un crédit, surtout en cas de somme importante, si vous refusez une telle couverture.

En d’autres termes, vous êtes obligés par une banque de souscrire à l’assurance emprunteur à Angers, avec des garanties telles que la garantie contre le décès, et la garantie contre l’invalidité temporaire ou définitive.

3. Faut-il absolument souscrire auprès de sa banque habituelle ?

La plupart des emprunteurs souscrivent ce type d’assurance auprès de la banque qui leur accorde le crédit alors que rien ne les y oblige. Sachez que vous pouvez contracter cette assurance auprès de l’organisme de votre choix, dans le cadre de la délégation d’assurance.

La banque qui vous accorde le crédit vous propose un contrat de groupe, qui ne tient pas forcément pas compte d’éventuelles particularités de votre dossier, avec des tarifs parfois élevés. L’assurance emprunteur peut donc sérieusement impacter votre budget. C’est pour cette raison qu’il peut être judicieux de consulter d’autres établissements qui vous proposeront des solutions sur-mesure, à des tarifs bien plus abordables.

4. Comment résilier son assurance emprunteur ?

La délégation d’assurance vient de la loi du 1er juillet 2010, également appelée Loi Lagarde. La Loi Hamon de 2014 ajoute une particularité qui permet de changer d’assurance et la souscrire où bon vous semble, dans un délai de 12 mois suivant la signature, et sans engagement. Depuis le 1er janvier 2018, vous avez également la possibilité de résilier à chaque date d’anniversaire du contrat, même si les douze premiers mois sont dépassés.

L’assurance emprunteur devient donc bien plus flexible et peut s’adapter à votre profil et votre budget.

5. Y a-t-il des garanties indispensables à souscrire dans le cadre d’une délégation d’assurance ?

La délégation d’assurance vous oblige seulement à souscrire à des garanties équivalentes à celles demandées par la banque qui vous accorde le crédit. Vous devez donc penser aux garanties décès et invalidité.

Vous êtes bien sûr libre d’ajouter des garanties supplémentaires, notamment en cas de chômage, si vous souhaitez vous protéger au mieux et anticiper sur les aléas de la vie. Cette protection peut s’avérer utile si vous perdez votre emploi et n’êtes plus en mesure de rembourser votre crédit. Dans ce cas, c’est l’assurance qui prend le relais tout en vous laissant le temps de retrouver un emploi sans le stress des échéances mensuelles à rembourser.

En confiant votre achat à un professionnel de l’immobilier, comme un courtier, celui-ci sera en mesure de vous aider à trouver l’assurance emprunteur la plus adaptée selon vos besoins et votre profil. Cela peut être une bonne solution pour gagner du temps et de l’argent !